Ma déclaration d’amour-propre – Je suis Moi

Ma déclaration d'amour propre

Dans le monde entier, il n’y a personne d’autre exactement comme moi.
Il y a des gens qui en possèdent quelques traits, mais personne n’arrive à la totalité exacte de ma personnalité.
Ainsi, chaque chose qui vient à moi est authentiquement mienne parce que c’est moi seule qui l’aie choisie.

Je possède tout ce qui est à moi :

  • mon Corps, y compris tout ce qu’il fait,
  • mon Esprit, y compris toutes ses pensées et idées,
  • mes Yeux, y compris les images du monde qu’ils retiennent,
  • mes Sentiments, quels qu’ils soient : colère, joie, frustration, amour, déception, excitation,
  • ma Bouche, et tous les mots qui en sortent : polis, doux ou rudes, corrects ou incorrects,
  • ma Voix, forte ou douce,
  • et toutes mes Actions, qu’elles soient envers les autres ou moi-même,
  • je possède mes Fantasmes, mes Rêveries, mes Rêves, mes Espoirs, mes Peurs,
  • je possède tous mes Triomphes et Succès, tous mes Échecs et Erreurs.

Parce que je possède tout de moi, je peux entrer en relation intime avec moi-même.
En faisant cela, je peux m’aimer et être amicale avec moi en toutes mes parties.
Je puis alors rendre possible que la totalité de moi se mette en œuvre au mieux de mes intérêts.
Je sais qu’il y des aspects de moi qui m’étonnent, et d’autres aspects que je ne connais pas.
Mais tant que je suis amicale et aimante pour moi-même, je peux rechercher avec courage et espoirs les solutions à ce qui me trouble, et les moyens de découvrir davantage qui je suis.
Quoique j’aie l’air d’être ou de dire, quoique je dise ou fasse, quoique je pense et ressente à un moment donné dans le temps, il s’agit de moi. Cela est authentique et représente là où j’en suis à ce moment du temps.
Quand je revois plus tard ce que j’avais l’air de dire et d’être, ce que je disais et faisais, et comment je pensais et ressentais, certaines parties peuvent se révéler inadéquates. Je peux écarter ce qui est inadéquat et garder ce qui s’est révélé approprié, et inventer quelque chose de nouveau pour mettre à la place de ce que j’ai écarté.
Je peux voir, entendre, sentir, penser, dire et faire.
J’ai des outils pour survivre, être proche des autres, être efficace, et pour mettre de l’ordre et comprendre le monde des gens et des choses qui m’entourent.
Je me possède et donc je peux me gérer.

Je suis moi et je suis ok.

– Virginia Satir, 1970

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *